BNP Paribas Banque Privée

BNP Paribas Banque Privée

Banque privée / Gestion de patrimoine

Ile-de-France

Note globale : ★★★★★ Avis certifiés

17 avis | 708 Abonnés

N°8 en Banque privée / Gestion de patrimoine sur 62 entreprises

Anonyme, BNP Paribas Banque Privée, Directeur adjoint d'agence

“ J'en garde un très bon souvenir ”

Avis déposé le 16/01/2015

Note globale : ★★★★★

Salaire / Avantages ★★★★★

Evolution de carrières ★★★★★

Management ★★★★★

Culture ★★★★★

Equilibre vie pro / privée ★★★★

Bilan :J'ai passé dix années au sein du Groupe, en particulier dans le réseau d'agences. J'y ai occupé différents postes comme conseiller de clientèle, conseiller en gestion de patrimoine et directeur adjoint d'une agence de 7 personnes. J'en garde un très bon souvenir car c'est BNP Paribas qui m'a permis de connaitre la banque, y apprendre mon métier. En revanche, la grille de salaire et le système d'avancement lent peut-être un facteur de "sortie". La BNP est un monstre en termes de taille et nous pouvons nous y sentir noyés.

Compétences développées :Connaissance des produits bancaires, fiscalité, juridique, commercial, management

Points forts et faibles :Les points forts sont souvent les points faibles du Groupe. Sa taille fait parfois peur aux salariés du réseau, peur d'être un numéro, évolution lente avec des conditions de salaire insuffisantes, stress lié aux objectifs démesurés.
Toutefois, la taille, la présence internationale, les avantages sociaux et la solidité financière (ratio de solvabilité) rassure les collaborateurs dans leur globalité et les dissuadent de regarder ailleurs dans un contexte peu favorable au changement d'entreprise.

Ce que vous avez plus ou moins apprécié :+ Des agences souvent à taille humaine qui permet parfois une ambiance de travail supportable. La culture de l'entreprise n’est pas palpable dans le réseau. Elle est élitiste et ne prend sens que dans les différents sièges du Groupe. La culture s'est diluée dans ce mastodonte informe et les valeurs, les œuvres caritatives du Groupe ne sont pas impactantes.
Concernant le management, il ne ressemble en rien à ce qu’il devrait-être : l'accompagnement des collaborateurs dans leur évolution, la réussite de leurs objectifs. Il s'apparente souvent à ce que j'appelle "un relevé de compteur".

Conseil à donner à l'entreprise :Si j'avais un seule conseil à donner, il serait purement managérial. J'ai gardé des contacts avec d'anciens collègues et j'ai toujours un compte chez BNP PARIBAS.
L'idée qui revient systématiquement est la déshumanisation ! Dans les objectifs de plus en plus compliqués à atteindre, dans le manque d'aide de la part des managers de proximité, dans la sur-automatisation des tâches (gestion des débiteurs par exemple, plateformes d'appels,...), le peu de temps passé avec les clients afin de rentabiliser la relation. Ce ne sont que quelques exemples qui doivent amener le Groupe à réfléchir sur son modèle de management (accepter des manager de la concurrence, autres que SG, LCL et CA) remettre l'humain au centre de l'activité dans l'entreprise, collaborateurs et clients.