Aurélie Ko-tso , Auditeur interne, SGCIB Montréal

“ Le principal avantage de ce métier est de pouvoir avoir une vision globale de tous les départements d’une entreprise et de comprendre comment fonctionne chaque département ”

Avis déposé le 14/05/2013

Note globale : ★★★★★

Intérêt du métier ★★★★★

Diversité des missions ★★★★

Perspectives d’évolution ★★★★

Responsabilités ★★★★

Equilibre vie pro / privée ★★★★★

Après mon bac scientifique, je suis entrée en prépa HEC Option scientifique pour deux années. A l’issue de ces deux années de classes préparatoires j’ai intégré l’EDHEC (Sur le campus de Lille). J’ai décidé à partir de ma deuxième année à l’EDHEC de poursuivre le reste de ma scolarité (27 mois) en apprentissage au sein d’AMUNDI (ex-CAAM) en Audit Interne. J’y ai effectué plusieurs missions : 4 sur Paris et 3 à l’international (Chicago, Hong Kong et Luxembourg). Lors de mes premières missions, j’assistais le chef de mission comme auditeur junior.

 

 Au fur-et-à mesure de mon expérience, j’ai été en charge de l’audit de plusieurs départements de manière autonome (Conformité, Risques Opérationnels, revue de portefeuilles). À la fin de mes 27 mois d’expérience, j’ai décidé de partir travailler à l’étranger sur une durée un peu plus longue et de changer d’activité au sein de l’industrie bancaire : d’auditeur en gestion d’actifs je suis devenue auditrice en banque d’investissement et de financement chez SGCIB à Montréal.

 

Cela fait maintenant 16 mois que je suis auditrice chez SGCIB Montréal. Je découvre une activité complètement différente de la Gestion d’Actifs avec une culture d’entreprise différente également. J’ai pu également avoir l’opportunité de gérer une mission entièrement et rédiger le rapport d’Audit du début à la fin. J’ai par ailleurs eu la chance de pouvoir participer à 3 missions régionales conjointement avec les équipes d’Audit de New York.

 

Le principal avantage de ce métier est de pouvoir avoir une vision globale de tous les départements d’une entreprise et de comprendre comment fonctionne chaque département. L’Audit Interne permet de « toucher un peu à tout » et de développer une connaissance globale des activités de la banque.

 

De plus, la fréquence des missions d’audit (qui sont de un mois voire deux mois lorsque le périmètre de revue est plus grand) permet d’avoir un quotidien au travail qui ne se ressemble jamais. L’auditeur interne en banque peut avoir une mission sur les systèmes d’information un mois donné, et auditer une activité en salle de marché le mois d’après. Ce métier est intellectuellement stimulant car à chaque mission différente, on se doit d’apprendre rapidement quels sont les processus en place, identifier les zones de risques, et analyser ce qui doit être mis en place pour réduire ces risques. L’Auditeur Interne permet ainsi d’apporter une vraie plus-value au sein de l’entreprise.

 

Enfin, le dernier point positif de ce métier est l’interaction avec les audités/managers au cours des missions d’audit. L’auditeur se doit avant tout d’être à l’écoute des audités afin de comprendre leur façon de travailler, d’analyser avec eux d’éventuelles failles et de voir ensemble les améliorations à apporter pour rendre encore plus efficient leur travail. La communication est importante avec les managers et audités à la fin d’une mission afin de relever les points en anomalie découverts lors d’une mission et de voir avec eux comment améliorer les processus existants.

 

La fonction d’Audit Interne est une fonction de choix pour pouvoir évoluer rapidement au sein de l’entreprise.

 

L’Audit Interne peut parfois demander beaucoup de temps de travail selon les missions d’Audit réalisées.

 

L’Auditeur Interne doit être avant tout curieux et persévérant. Il doit aimer apprendre et doit savoir être concis (dans l’écriture des rapports d’Audit notamment cette qualité est importante). Une autre qualité essentielle de l’Auditeur est de savoir être convainquant et savoir négocier. L’Auditeur doit aussi savoir bien s’exprimer et bien rédiger.